Chuck Smith (1927-2013) : l’apôtre des hippies

     Le pasteur Charles Smith, dit « Chuck » Smith, est décédé le 3 octobre 2013. Il avait 86 ans.

     Les évangéliques français le connaissent peu, malgré sa grande célébrité aux USA. Tout au plus, certains se souviennent que Chuck Smith, le « pasteur des Hippies » des années 70 en Californie, a été le principal nom associé au « Mouvement de Jésus« , ou « Révolution de Jésus« , qui a touché des millions de jeunes et contribué à la conversion d’une partie des Baby-boomers aux USA.

     Chuck SmithChuck Smith a conduit son Église de Calvary Chapel, à Costa Mesa, près de Los Angeles, jusqu’au statut de megachurch, regroupant un moment jusqu’à 35.000 fidèles. Il l’a entourée d’un réseau (fellowship) de plus de 1000 assemblées, formant la Calvary Chapel Association, un important mouvement qui se rattache au pentecôtisme. A noter que l’un des premiers collaborateurs de Chuck Smith, le pasteur John Wimber, se détacha de façon consensuelle de l’oeuvre en 1982 pour fonder le mouvement Vineyard, un des pôles majeurs du mouvement néo-charismatique.

    Mais l’impact de Chuck Smith concerne aussi le domaine culturel commun à toutes les assemblées évangéliques. Calvary Chapel fut la première Église à demander à ses paroissiens de venir aux offices en jean et polo, et à remplacer orgues et harmoniums par guitares électriques et batteries. Chuck Smith coordonna les multiples groupes musicaux chrétiens issus du « Réveil hippie », organisa la Jesus Music et les Christian rock concerts. Il est à l’origine de l’hymnologie contemporaine publiée par ses soins via Maranatha Music. On peut légitimement le considérer comme le père d’une néo-liturgie évangélique.

    Né en 1927 dans une famille de Santa-Ana, il étudia au L.I.F.E. Bible College de Los Angeles et fut consacré pasteur de l’Église Foursquare (ICFG), une des principales confessions pentecôtistes. Après avoir exercé son ministère à Prescott et Tucson, puis dans le sud de la Californie, il organisa un réseau de groupes d’études bibliques. Il devint pasteur en 1965 de Calvary Chapel. L’attention internationale découvrit Chuck Smith au début des années 1970, quand il baptisa par centaines des hippies dans la mer sur la plage de Corona del Mar. Le « Mouvement de Jésus » était né.

Une anecdote raconte qu’un des premiers actes de Chuck Smith, en prenant en charge le bâtiment initial de son église littorale de Calvary Chapel, avait été de chiffonner la feuille qui en interdisait l’entrée à ceux qui étaient pieds nus. Et désormais, l’un des points forts du réseau Calvary Chapel sera sa capacité à toucher des incroyants ou des non pratiquants, en leur parlant selon leur propre culture. Chuck Smith démontra que la foi chrétienne pouvait interpeller les surfeurs, les fous de musique, ainsi que les drogués et les hippies. Le témoignage des convertis parlait à tous les jeunes, y compris ceux qui étaient restés beaucoup plus sages.  Et le réseau Calvary Chapel se développa bientôt de manière exponentielle.

    La théologie du « principe mosaïque du gouvernement de l’Église », développée également par Chuck Smith, établissait un contrôle pyramidal du leader sur la congrégation et, au-delà, sur le mouvement. Cette conception vétéro-testamentaire de l »Oint de l’Éternel », assez fréquente chez les leaders religieux charismatiques de l’époque, s’est révélée progressivement facteur de problèmes, entamant l’image du mouvement.

       Mais l’impact du ministère de Chuck Smith va bien au-delà d’une Église ou d’une dénomination, voire même du pentecôtisme. Son intuition sur la nécessité d’une acculturation entre l’expression de la foi évangélique et les modes musicaux de la contre-culture des sixties s’est révélée un formidable atout pour l’expansion du protestantisme contemporain. En ce sens, Chuck Smith a été un des hommes-clés de l’évangélisation de notre époque.

Jean-Yves Carluer

Ce contenu a été publié dans Histoire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Chuck Smith (1927-2013) : l’apôtre des hippies

  1. Ping : Chuck Smith (1927-2013) : l’apôtre des hippies | Info Evangélique

  2. fabio dit :

    Excellent article. Un personnage méconnu, il est vrai. Merci pour ces informations. A bientôt Jean-Yves.

  3. Claude dit :

    Non pour lui jeter la pierre, mais pour la gouverne des lecteurs, il n’est peut-être pas inutile de rappeler que Chuck Smith avait annoncé l’enlèvement de l’Eglise et la fin du monde pour avant 1981. Le calcul était simple 1948 + 40 – 7 = 1981.
    1948 : date de la réapparition d’Israël comme nation,
    40 : durée d’une génération,
    7: durée de la grande tribulation.

    Encore aujourd’hui bon nombre d’églises évangéliques (surtout pentecôtistes) enseignent la même eschatologie, basée sur les principes de la Bible Scofield.

    http://calvarychapel.pbworks.com/w/page/13146568/1981

    • Je confirme l’égarement du pasteur Smith en 1981, égarement dont il a d’ailleurs payé le prix puisque cela a entraîné alors une sérieuse crise dans son Église avec nombre de défections. Je n’ai pas voulu parler directement de cet épisode dans ma courte biographie. J’ai préféré évoquer, dans la partie où je fais part de mes réserves, que vous avez remarquées, le mécanisme de la dérive qui a touché Chuck Smith, comme nombre de leaders évangéliques pour qui le succès peut nourrir aveuglement et autoritarisme.

  4. HERITIER KUMBU dit :

    Malgré sont égarement ,seul Dieu s’occupera de lui mais je peut lui dire merci malgré il n’est plus avec nous mais merci pour son livre que j’ai téléchargé sur internet  » Une vie de prière efficace » qui m’aide vraiment dans ma vie chrétienne!!!

    c’est Mr Heritier Kumbu depuis la R.d.congo

  5. Lyonel Jean dit :

    Cela nous arrive parfois de faire des erreurs même si on a foi en Dieu,mais le modèle qu’il nous a laissé est un héritage,ce qui nous aide aussi à comprendre les détails qui font des débats,pour tout dire cela m’aide beaucoup dans ma vie Chrétienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *