Hélène Biolley -2

L’enfance d’une future évangéliste

    Léa Cécile Biolley est née le 27 août 1854 à Turin. Elle est l’aînée d’une famille qui s’agrandit rapidement. Le père, entrepreneur, possède une fonderie à Turin, la capitale du royaume de Piémont avant de devenir celle de toute l’Italie. Ses parents sont des évangéliques engagés. Le père, François Alexis Biolley (1822-1904), s’était fixé dans cette grande cité métallurgique où il avait fait venir sa cousine Henriette Anna Dubied (1830-1910), après leur mariage qui avait eu lieu dans le canton de Neuchâtel, à Couvet, le 3 mai 1853. Leur famille va comprendre au moins 7 enfants, dont Rose Marie, qui naît en 1856, très proche de sa sœur aînée Hélène, et qui l’accueillera quelques années avant sa mort à Saint-Aubin-Sauges, quand la pionnière du pentecôtisme au Havre devra se réfugier dans son pays natal, chassée par la guerre et les bombardements qui ont détruit le Ruban bleu. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Hélène Biolley -1

Secrets de famille…

     La plus célèbre des pionnières du pentecôtisme français est faussement bien connue. Un certain nombre d’informations sur sa vie nous sont parvenues dans la mesure où elle a confié à ses « neveux » spirituels des familles Davout et Gallice un recueil de mémoires intitulé « Ses promesses sont certaines », que le lecteur pourra consulter en partie sur le WEB1. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les débuts de la radiodiffusion protestante

1932 : Témoigner de sa foi sur les ondes

    Les premiers essais d’évangélisation au moyen de la radiodiffusion sont à mettre au crédit de l’évangéliste Frédéric Durrleman, dès les lendemains de la première guerre mondiale et sur les ondes de Radio-Paris.

Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Portrait d’une jeune comtesse évangélique

Louise de Broglie, comtesse d’Haussonville, par Ingres

    C’est un des tableaux les plus célèbres du premier XIXe siècle français. On doit ce chef d’oeuvre au talent du peintre Ingres qui a passé trois années entières pour en réaliser les détails, de 1842 à 1846. Louise de Broglie (1818-1882), comtesse d’Haussonville, la jeune mariée représentée par Ingres, était à la fois arrière-petite-fille, fille et bientôt mère de premier ministre, ainsi que fille, épouse, et plus tard mère et sœur de membres de l’Académie Française ! C’est dire si elle a été, en son temps, une figure incontournable des élites de la nation.

Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Les colporteurs de la SEG

1831-32 : La Société Évangélique de Genève s’essaie au colportage…

    Les journées révolutionnaires des Trois Glorieuses à Paris avaient ouvert les plus grands espoirs pour la diffusion évangélique dans les pays francophones. On voit apparaître, à quelques mois de distance, les premières tentatives à Paris, Genève, mais aussi Nîmes, Lyon et Toulouse ou Lausanne.

Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

La naissance du colportage évangélique en France -2

Un colporteur nommé Ammann…

    Revenons aux Mémoires du pasteur Ami Bost, le pionnier de l’évangélisation et du colportage dans l’est de la France. Nous avons signalé dans notre dernier article qu’il est considéré par plusieurs comme le véritable créateur de la distribution itinérante de Bibles et de littérature évangélique en Alsace, au tournant des années 1821-1822.

    Il nous a laissé dans ses Mémoires un document très intéressant datant de son séjour à Colmar, où il était agent de la Société Continentale. Obéissant aux consignes de cet organisme, il recruta un des premiers colporteurs évangéliques professionnels à avoir travaillé en France. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

La naissance du colportage évangélique en France -1

1823 : Ami Bost et les débuts du colportage évangélique -1.

Il est difficile de dater avec précision les commencements du colportage protestant moderne. Divers historiens ont constaté qu’il apparaît, à peu près à la même époque, dans trois régions très différentes et plutôt éloignées entre elles.

Cette émergence intervient dans le nord du royaume, en Thiérache, au sein de groupes de convertis proches des communautés baptistes, mais également dans le Sud-ouest, autour de Saverdun, sur le Piémont pyrénéen et en milieu réformé. Nous avons déjà présenté ces tentatives sur ce site. Reste une troisième localisation, l’Alsace, peut-être la plus précoce. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

La première mission du Mystery

 

1885 : Le Mystery à la conquête de l’Ouest.

Comme les autres navires de la Mission des Marins de Gosport, le Mystery a eu une carrière assez courte. Cette modeste goëlette à hunier de 53 tonneaux avait sans doute été achetée d’occasion. Elle termina au service de l’évangélisation des côtes de France une carrière déjà bien remplie. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Annie 2

Les dernières campagnes de l’Annie dans la Manche.

    A partir de la fin de l’été 1883, la Mission des marins de Gosport entame le désarmement progressif de l’Annie, le sloop qui avait servi jusque-là de support à l’évangélisation portuaire. Ce bateau est remplacé comme navire-amiral par une belle goélette à deux mats, le Mystery. Cette dernière, trois fois plus grande, est mieux adaptée aux réunions dans les ports des grandes cités, où la foule se presse.

    Mais le rôle de l’Annie ne s’interrompt pas brutalement. Les sociétés missionnaires qui se sont associées dans l’évangélisation portuaire continuent à utiliser le sloop. Avec son équipage réduit, l’Annie sert encore, mais cette fois sur des côtes plus éloignées, toujours dans la Manche. En 1884, le sloop explore les havres de la côte d’Opale, jusqu’à Boulogne et Dunkerque. L’année suivante, l’Annie est en Bretagne, où elle fait sensation, notamment à Saint-Malo et Brest. L’équipe d’évangélisation fait appel aux pasteurs locaux et à des agents de la Mission Mc-All.

    Nous retranscrivons ici les rapports de ces deux campagnes qui ne sont pas sans fruits durables, puisque ces réunions sur les quais marquent le début d’une évangélisation populaire efficace à Dunkerque, Boulogne, Saint-Malo et Brest. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Henri Tronchin

Un colonel pour les colporteurs genevois

    A un régiment de soldats, il faut un commandant d’unité. Il se trouve qu’Henri Tronchin (1794-1865), le premier responsable du département du colportage de la Société Évangélique de Genève a également été effectivement lieutenant-colonel fédéral d’artillerie. Sa famille était originaire du Midi de la France. Elle avait trouvé refuge à Genève à l’époque de la Saint-Barthélemy et y avait fait souche. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Une autre façon de lire la Bible

Louis Gaussen (1790-1863)

François Samuel Robert Louis Gaussen était un pur Genevois. Il descendait, certes, de réfugiés huguenots du Languedoc, mais la famille s’était établie depuis longtemps sur les rives du Léman. Son père, George Marc Gaussen, était membre du Conseil des Deux cents. Consacré pasteur en 1814, à l’issue de ses études de théologie effectuées à Genève, le jeune Louis se trouva affecté deux ans plus tard à la grande paroisse de Satigny, à proximité immédiate de la cité de Calvin. Il est frappé par le deuil, sa jeune épouse perd la vie après un an de mariage. Louis Gaussen se lia avec son prédécesseur, Jean Isaac Cellerier, le même qui avait contribué à la conversion d’Auguste de Staël et de sa soeur Albertine de Broglie1. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire

Les navires d’évangélisation portuaire -2

L’Annie le long des quais du Havre

     Si, en 1881, l’ancien yacht du comte Alexis Bobrinsky était surtout resté à Honfleur, les responsables méthodistes utilisent de nouveau l’Annie les années suivantes, cette fois pour des croisière d’évangélisation sur les côtes françaises de la Manche. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire

Les navires d’évangélisation portuaire -1

L’Annie, premier bateau missionnaire des côtes françaises…

    « Quel est ce navire aux allures toutes pacifiques qui se balance dans le port le long du quai ?

     C’est l’Annie, bateau missionnaire qu’un ami anglais, M. Cook, a envoyé sur nos côtes pour conquérir des âmes à Christ. » Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire

Vers le colportage biblique -2

1830 : objectif : les routes de France !

    L’accélération de la distribution biblique après les Trois Glorieuses se lit dans les rapports de la société mère de Londres. La seule agence de Paris, dirigée par le professeur Jean Daniel Kieffer, vendit 40017 exemplaires au cours de l’année 1830, dont 18746 pour le seul dernier trimestre1. Les stocks de Nouveaux Testaments dans la version De Sacy furent rapidement épuisés. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire

1830 : vers le colportage biblique -1

Des sociétés bibliques profondément déchirées

Chacun sentait bien, après les événements de Juillet 1830, qu’une ère nouvelle s’ouvrait où rien ne serait plus comme avant.

La charte révisée, selon les désirs du nouveau roi des Français, Louis-Philippe 1er, accordait la liberté de la presse dans son article 7, ce qui laissait espérer celle du colportage. La religion catholique, autrefois officiellement celle de l’État, n’était plus celle que « de la majorité des Français ». Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire

Le Réveil en Russie

    1878 : un tournant !

    Lord Radstock est considéré comme le fondateur des Églises évangéliques en Russie qui rassemblent aujourd’hui plus d’un million de fidèles. C’est le principal titre de gloire de notre baron britannique

     Que s’est-il passé ?

Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire

Contre la distribution biblique -2

Une offensive qui ose s’assumer…

    Nous avons brièvement présenté, dans notre dernier article, le pasteur Henri Meynadier, et son ouvrage Plaidoyer pour les sociétés bibliques. L’intérêt majeur de ce livre résidait dans sa deuxième partie. L’auteur s’est en effet attaché à réfuter les arguments qui pouvaient être émis contre une large diffusion des Livres saints.

    Toute la seconde partie de l’ouvrage, à partir de la page 84, s’intéresse en effet « aux préventions dont les sociétés bibliques font encore l’objet ». Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Contre la distribution biblique…

Des protestants encore opposés à la diffusion de la Bible en 1820 ?

    C’est un thème que les rapports officiels des sociétés bibliques hésitaient à aborder et qui était apparemment peu discuté dans l’intimité relative de leurs comités.

    La réalité est pourtant incontestable. En ce début du XIXe siècle, la distribution des Écritures se heurte à une opposition importante, même à l’intérieur des milieux protestants. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Lord Radstock -2

Les timides débuts d’un ministère en avance sur son temps.

    Le futur Lord Radstock est revenu de Crimée dans son pays natal avec la ferme intention de consacrer sa vie au témoignage de l’Évangile. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Lord Radstock -1

La jeunesse de Lord Radstock

     Ce revivaliste britannique est encore largement inconnu des lecteurs français qui découvrent éventuellement son existence au hasard d’une fiche biographique rédigée par son ami Ruben Saillens. Aucun ouvrage en français ne lui est consacré, quand bien même il décéda dans notre pays au cours d’une campagne d’évangélisation à Paris en 1913. Une recherche un peu plus approfondie sur internet livre aux curieux des indications contradictoires, puisqu’il est considéré comme le père du mouvement évangélique en Russie ou un précurseur du pentecôtisme. La confusion est encore plus grande sur son appartenance confessionnelle. Cet anglican a longtemps été considéré comme un darbyste (Frère de Plymouth). Or, une de ses seules photographies en ligne sur un site en langue française le représente à l’inauguration de l’église baptiste de Colombes(1). Ce prédicateur très doué n’était pas non plus pasteur et n’avait bénéficié d’aucune consécration au ministère. Visiblement, Lord Radstock était totalement inclassable. Aujourd’hui, les progrès de la recherche historique sur le mouvement évangélique permettent d’y voir plus clair. Continuer la lecture

Publié dans Histoire | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire